Galerie photo

Rendez-vous de Ré

Une brillante représentation des bateaux de La Flotte était présente à la régate de Saint-Trojan avec six bateaux : Amphitrite, Général Leclerc, Léon Charlotte, Père Gabriel, Marie Etoile et Laisses les Dire. Les bateaux sont descendus le 30 juillet au matin pour participer à la régate devant la plage de Saint-Trojan. Remontée de la flottille le lendemain vers La Flotte où la préparation des Rendez-vous de Ré battait son plein. La journée du 1er août voyait participer 22 bateaux à la régate organisée par Flottille en Pertuis pour en découdre amicalement autour d’un parcours balisé avec l’aide de l’Association des Usagers du Port de La Flotte (AUPLF) et du CNPA avec un chronométrage du Cercle Nautique de La Flotte (CNLF). Les Olonnois étaient bien représentés avec cinq bateaux, de nombreuses embarcations étaient venues des quatre coins des Pertuis : Oléron, Marennes, Saint-Trojan, Vendée. Un départ donné vers 16h30 pour un parcours en triangle a permis à tous les navigateurs d’en découdre avec un retour au port vers 18h avec bateaux pavoisés, photographie des équipages, remise des prix conviviale suivie d’un repas. Au sol, exposition sur les bateaux, boutique marine avec la présence du Chasse-Marée, brocanteurs et peintres ont fait l’animation pour le public. le lendemain, certains équipages se sont retrouvés sur le banc du Bûcheron pour terminer ce week-end festif. Le public a assisté à ce rassemblement avec les commentaires de Jean-François MORLON.

Classement : 1er: Danaë ; 2e : Cutty ; 3e : Troll II ; 4e : Grande Augustine ; 5e : Emjo ; 6e : Petit Radet ; 7e : Laisses les Dire ; 8e : Cocosio ;
9e : Bella Julia ; 10e : Djamous.

L’idée a fait son chemin. Les Rendez-Vous de l’île de Ré sont associés aux Régates de Saint-Trojan pour la première fois.

Les Rendez-Vous de l’île de Ré, une histoire de passion ! Ces rendez-vous sont le prolongement de très nombreuses manifestations auxquelles l’association Flottille en Pertuis a pris part, en tant qu’organisateur ou comme participant. Depuis très longtemps, il est d’usage d’organiser un rassemblement de bateaux traditionnels à La Flotte. En 2013, nous avons décidé d’organiser un rassemblement avec une première manche dans la baie de La Flotte à l’île de Ré et la deuxième à Saint-Trojan à l’île d’Oléron en nous associant avec la Société des Régates de Saint-Trojan. Jacques Demeulnaere, le Capitaine du Port, a assuré les commentaires depuis la jetée. Plusieurs prix et plusieurs coupes ont été remises à l’issue de ces rassemblements dont pour la première fois une coupe Inter-Îles pour récompenser le bateau vainqueur du parcours Ré-Oléron et une coupe « Monuments Historiques » remise par la DRAC Poitou-Charentes qui a tout de suite adhéré à notre projet. Pour rappel, cinq bateaux basés dans le port de La Flotte sont classés Monuments Historiques.

Le trophée de la Janie est remporté par Général Leclerc. Le Boucholeur est récompensé pour sa participation la plus fréquente et le prix de Sénac est remis à Père Gabriel pour ses navigations lointaines. Très peu de bateaux flottais étaient présents… Christian Perrain est présent avec son bateau ainsi que Pierre Leclerc qui emmène une journaliste du Phare de Ré. Le repas est préparé pour la première fois par l’équipe du restaurant La Fiancée du Pirate.

A la suite de ce rassemblement, trois bateaux de Flottille vont à Saint-Trojan pour participer aux Régates. Jean-Christophe Vidé, Joël Monsigna, Jean-Marc Brault de Bournonville et Jean-François Merlow font le même constat : Flottille en Pertuis et la Société des Régates de Saint-Trojan organisent des rassemblements avec de moins en moins de participants. L’idée est lancée par Jean-Marc Brault de Bournonville : pourquoi ne pas organiser un trophée sur les deux « régates »…

Le trophée de la Janie est remporté par Léon-Charlotte et le prix de Sénac est remis à Jean-Marie Chauvet d’Arcizas pour les 80 ans de son bateau et son oeuvre pour la constitution de la flottille de bateaux à La Flotte. Christian Perrain ne peut pas assurer la sécurité avec son bateau, il nous confie à Pierre Leclerc, un nouvel ami.

Nous avons fêté les 80 ans de Laisses les Dires. D’abord annulé à cause d’un coup de vent annoncé, notre rassemblement a finalement eu lieu en petit comité. Accueilli par Jacqueline et Roger Touton, Jean-Marie Chauvet d’Arcizas nous rappelle l’histoire de son bateau, le Laisses les Dires.

Nous avons fêté les 60 ans de Général Leclerc et de Père Gabriel. Dix participant dont le corsaire de Marie-France d’Oléron. M. le Maire, Léon Gendre, nous a fait l’honneur d’assister à la remise des prix. Le trophée de la Janie a été remporté par L’Aurore (même si il n’avait pas tout à fait virer à la Pointe des Barres).

Nous avons fêté les 80 ans d’Amphitrite. Son propriétaire, M. Touton, a présenté un reportage photo rappelant les étapes de la restauration et la vie du bateau. Pour la première fois un journaliste du Phare de Ré monte à bord d’un bateau pour couvrir l’événement ! Malheureusement la partie rassemblement a du être annulée à cause de la météo. Le trophée a néanmoins été remporté par Laisses les Dires, l’autre trophée a té remporté par l’équipage du Levade de Royan. Christian Perrain continue à assurer la sécurité avec son bateau. L’entreprise Gras Savoye devient un partenaire régulier.

La forme du parcours est revue et c’est la première édition du prix de Sénac. Le vainqueur est Emjo. Sont aussi récompensés Sylvain Babaud pour son assiduité, Le Boucholeur pour son esprit, Philippe Julien et Alain Paillat pour leur retour remarqué à la rame dans le port. Nous avons passer une super soirée au cours de laquelle nous avons projeté un bon reportage photo de la course. Nous avions convié les bateaux à moteur pour un déjeuner sur le Banc du Bûcheron mais aucun n’est venu… Depuis cette date, chque visiteur et participant repart avec un exemplaire du Phare de Ré et une bouteille de Pineau.

Après un pique-nique convivial à l’Anse du Fourneau, les bateaux parcourent ensemble le chemin vers La Flotte pour disputer le Trophée de la Janie, depuis les Ilates, avec manœuvre devant le port de La Flotte.

L’association est pressentie par le mouvement Old Gaffers Internationnal pour organiser son rassemblement quadriennal dans les Pertuis.

Avec l’aide des associations avec lesquelles nous avons des contacts, le port de La Flotte en Ré est rempli de bateaux traditionnels. Des revues telle que le Chasse-Marée, Voiles et Voiliers assistent aux régates dans les Pertuis et aux remontées de rivières telles que la Sèvre et la Seudre.

Les bateaux se rassemblent entre la Sèvre et La Flotte pour une régate de Pertuis après s’être affrontés en rivière de Sèvre.

Rassemblement modeste mais qui montre la volonté de retrouver les racines de la régate traditionnelle. Organisation avec les professionnels de Charron d’une régate où chaque bateau embarque un pêcheur comme skipper pour un parcours sur la Sèvre. L’objectif est bien sûr de renouer avec les fêtes nautiques de l’après-guerre.

Petit rassemblement car la Maison du Platin ouvre ses portes. Les bateaux vont de La Flotte à Rochefort via La Rochelle.

Encore 6 jours de rassemblement entre Marans, Charron, La Flotte, La Rochelle, Aix, Oléron et Rochefort.

Les bateaux évoluent dans les Pertuis en 6 jours entre La Flotte, La Rochelle, Aix, Oléron, Rochefort et Charron sur la Sèvre Niortaise. Jusqu’à 30 bateaux participent.

Le rassemblement s’étend sur deux jours entre La Flotte et le Fier d’Ars dans le cadre du Grand Boucan. CHARENTE-MARITIME est encore présent et la revue Voiles et Voiliers publie un article sur ces deux jours.

Rassemblement des bateaux le 7 août. Le catamaran CHARENTE-MARITIME est le bateau jury.

Rassemblement à La Flotte en Ré, le 9 août. 15 bateaux sont présents dont MINAHOUET et l’AUDIERNAIS.

Le premier rassemblement dans les Pertuis. Organisé en relation avec Jacques BUREAU, quelques bateaux terminent ce « rallye des cagouillards » et se retrouvent une douzaine dans le port de La Flotte.

Le premier rassemblement international des vieux gréements à Douarnenez. Trois bateaux charentais y participent. Un livre édité par Gallimard est publié avec la participation de Jacques BUREAU, ancien président de l’association.