Amphitrite, déesse des pertuis !

Depuis plus de 80 ans Amphitrite offre sa silhouette élégante à l’admiration des terriens : étrave bien droite qui fend les flots avec aisance, coque blanche, arrière à tableau, pavois bleu, grande voile, foc et trinquette blancs, flèche rouge.

Construit en 1927 Amphitrite est un des plus anciens parmi les survivants de la riche production des Chantiers Bernard de La Tremblade. Son premier propriétaire avait demandé un bateau pour la pêche au chalut à perche, au filet ou pour les casiers, donc un bateau bien défendu et plutôt performant à la voile, d’autant plus qu’il aimait bien conduire la flotte à l’occasion des régates d’été ! Ces caractéristiques ne l’ont pas empêché d’avoir aussi une brève carrière dans l’ostréiculture, mais sans doute n’était-il pas le mieux adapté, aussi est-il revenu à son premier métier jusqu’à son désarmement en 1987. Heureusement il fut sauvé et restauré au Chantier Paraveau de Marennes. Le petit rouf fut déposé et remplacé par une baignoire plus adaptée au confort d’un équipage familial pour les sorties à la journée.

Classé Monument Historique le 10 décembre 2012, il a bénéficié d’une restauration complète (étrave, quille et étambot) au Chantier du Bois Marin d’Oléron, pilotée et subventionnée par la DRAC Poitou-Charentes.

C’est aujourd’hui un précieux témoin des sloops de pêche typiques des pertuis charentais. Basé à La Flotte en Ré, il navigue pour Flottille en Pertuis.

 

Longueur hors tout : 9,50 m, longueur de coque 7,07 m – Largeur : 2,79 m – Tirant d’eau : 1,10 m – Poids : 3 tonnes – Surface de voilure au près : 42 m².

Construction Bernard : pièces maîtresses en chêne, bordés en pin.

Article sur la restauration d’Amphitrite, cliquez ici.