Histoire du bâtiment

Le Musée du Platin est hébergé en plein coeur du village de La Flotte dans un bâtiment chargé d’Histoire locale et insulaire, la distillerie Margotteau. Il était fabriqué dans ce bâtiment des vins et eaux de vie destinés principalement au commerce extérieur, notamment les pays du nord de l’Europe.

En effet, au Moyen Âge la culture de la vigne se développe sur l’ensemble de l’île de Ré. Ce sont les moines de l’Abbaye des Châteliers, installés en 1156, qui apprennent aux Rétais à rendre productif leurs terres. Les alcools et le vin font alors la richesse du territoire pendant près de 700 ans. Un recensement des commerces de La Flotte fait état en 1850 de 11 distilleries et 8 vinaigreries sur la commune. Ces chiffres montrent bien l’importance de cette marchandise sur l’île de Ré !

Fondée au XIXe siècle, la distillerie Margotteau prospère jusqu’au milieu du XXe siècle. Sur une carte postale du début du siècle dernier, il est possible de voir la publicité peinte sur le mur est du bâtiment et les chais de stockage des fûts qui jouxtent la distillerie.

La société Margotteau est liquidée en 1953, date à laquelle le Conseil Municipal flottais achète l’établissement. Les chais sont détruits en 1956 (aujourd’hui la place de Verdun avec le parking).

Après une phase de travaux pour aménager la façade Nord donnant sur la mer, les pompiers investissent les lieux jusqu’en 1986, d’où la sirène sur le toit du bâtiment.

Depuis 1986, l’Association Flottille en Pertuis gestionnaire du Musée du Platin occupe les lieux qui ont retrouvé leur façade Nord d’origine en 1995 (année de son inauguration).